don't move

don’t move | Paris 2ooo

Premier dispositif : une tige d’acier de 3m5o supporte une barre horizontale sur laquelle les lettres de “don’t move” s’appuient. Grande tige dont l’équilibre précaire est perturbé dès que l’air pénètre ou se modifie dans le hall d’accueil du festival de danse contemporaine où est installé cet objet fragile. Son mouvement est dicté par les déplacements du public. Sculpture contradictoire, à l’opposé de l’injonction dont elle est porteuse, “don’t move” bouge tout le temps… Deuxième dispositif : une rose des vents. 4 syllabes mu /ta /ti /on occupent les extrémités de la girouette. En observant le mouvement lent de l’objet qui tourne, il est parfois loisible de lire “mutation”. Ce moment marque l’apparition des sculptures typographiques dans les œuvres d’Agrafmobile. Ces objets haut perchés et vibrants sont les descendants directs des forêts de signes de “takalefaire”.

  • crédits

    conception et réalisation: Malte Martin
    avec l'assistance de Morad Tangui

mots voyageurs #2

Pour ce projet, initié par Malte Martin, chaque jour du mois de septembre, deux mots seront affichés avec une présentation étymologique pour retracer leur voyage avant d’arriver dans la langue française.

Pour cette installation, qui célèbre ainsi le métissage de la langue commune, nous avons eu le plaisir de recevoir des créations de graphistes et de typographes du monde entier.