onze délires ! | Paris 2oo3 /o4

Dans le cadre de “Lire en fête” 2oo3, Agrafmobile a proposé une redécouverte littéraire de Belleville, en rendant aux murs, aux rues, aux habitants eux-mêmes ce qu’ils avaient inspiré aux écrivains. Ce retour des “citations originaires” est une mise en scène littéraire de l’espace public. Elles surgissent dans tout le quartier, s’étalent sous forme d’affiches, de papiers d’emballage, de sets de table, de dazibaos, se lisent sur les stores des magasins, se dégustent dans de grands journaux, couvrent des murs entiers. Cette appropriation de l’espace urbain est la quintessence et la montée en puissance de l’expérience chaumontaise.“onze délires !”demande à se frotter à un énorme changement d’échelle, pour s’enhardir dans l’espace tentaculaire de Paris. C’est ici que Malte Martin met à l’épreuve sa stratégie de “basse tension”… pour arriver à faire voir ces textes dans la surenchère métropolitaine de signes. C’est en radicalisant les éléments de Chaumont et en choisissant les endroits qui “laissent parler” que les mots de Belleville se font entendre. En investissant la Maison des Métallos et la place qui lui fait face, Malte Martin crée un dispositif nodal. L’événement se clôture par le balai lent et les murmures à l’oreille des Souffleurs. La “pluie de mots” se densifie, surgissant de nulle part, elle s’épand en abondance, virevoltant dans le bleu du jour, magie neigeuse dans la nuit. Éphémère, extatique, elle donne le frisson aussi bien aux lecteurs érudits qu’aux adolescents des rues adjacentes. Sa simplicité extrême fait vibrer le quartier.

  • partenaires

    dans le cadre de Lire en fête 2003 et 2004

    avec le soutien
    du Centre National du Livre,
    de la Mairie de Paris,
    la mairie du XIe arrondissement,
    la DRAC IDF,
    la Fondation les Arts et les autres,
    la politique de la ville

    avec l'aimable autorisation
    des éditions Théâtrales, Paul Bescher, Bernard Grasset, Gallimard

    remerciements à
    La librairie Libralire,
    La bibliothèque Parmentier,
    Le Centre social Le Picoulet,
    La Maison des Métallos,
    Le café bleu,
    Tous les commerçants participants

  • crédits

    conception: Malte Martin
    créations typographiques: Malte Martin
    production: Agrafmobile
    ateliers lecture: Frédérique Bruyas
    ateliers graphiques: Jean-Marc Brétégnier, Fabrication maison
    intervention des Souffleurs

mots voyageurs #2

Pour ce projet, initié par Malte Martin, chaque jour du mois de septembre, deux mots seront affichés avec une présentation étymologique pour retracer leur voyage avant d’arriver dans la langue française.

Pour cette installation, qui célèbre ainsi le métissage de la langue commune, nous avons eu le plaisir de recevoir des créations de graphistes et de typographes du monde entier.