SuperVal

Projet artistique participatif dans l’espace public, SuperVal se pense comme un parcours poétique pour réinventer et pratiquer l’hospitalité au quotidien. En 2016, le Cnap et la Cité de la céramique - Limoges se sont portés volontaires pour intervenir dans le quartier du Val-d’Argent, situé sur la commune d’Argenteuil (Val-d’Oise), à l’initiative de la préfecture de la région Île-de-France. L’objectif de ce jumelage inédit consiste à inventer des actions spécifiques pour les habitants et de rendre les publics acteurs des processus culturels. La direction artistique a été confiée à l’association Agrafmobile, portée par Malte Martin et Lola Day. Ainsi, il a été proposé à tous de construire une signalétique poétique prenant la forme d’espaces de vie et de séjour spécialement conçus pour les oiseaux. L’installation d’une centaine de maisons en céramique sur l’ensemble au quartier du Val d’Argent évoque à travers l’accueil des oiseaux, l’image d’un quartier bienveillant et généreux à l’opposé de l’image trop longtemps véhiculée par les médias depuis de nombreuses années. L’atelier «Super Val», installé par la Ville d’Argenteuil sur l’Esplanade de l’Europe, a accueilli de nombreux enfants, adolescents et adultes pour des rencontres de création collaborative. Ces moments de travail en commun ont permis aux participants, de façon ludique et créative, de modeler la terre brute pour la transformer en fines plaques de céramique, puis de les cuire dans un four à haute température et de le décorer en utilisant les techniques traditionnelles.

Lieux de vie

Ce qui est frappant pour le promeneur au Val d’Argent c’est la présence des arbres. On vous annonce une cité dure comme du béton, mais ce sont d’abord les arbres qui vous accueillent Place de la Commune et tout au long des allées au sud. La minéralité des immeubles se regarde au travers les feuilles et je me demande s’il y a aussi des habitants dans ces arbres. Enfant je rêvais de construire des cabanes dans les branchements et d’observer les gens et ma cité de là-haut. Une cité ce sont des milliers de cabanes dans les immeubles, des lieux de vie de chacun qui forment une communauté. Quand la nuit vient, chaque foyer s’éclaire d’une lueur. Dans la trame des fenêtres toutes semblables, chaque lieu de vie s’anime en contre-jour, comme autant de veilleuses teintées de bleu, teintées de jaune. L’idée pourrait être de peupler les arbres du Val d’Argent avec des représentations de lieux de vie comme des maisons d’oiseaux, nichoirs, cabanes, veilleuses, abris… Le design et la céramique permettent de donner forme, le graphisme de s’exprimer individuellement et collectivement dans une écriture singulière qui porte la marque de celui qui la compose. Chaque participant pourra ainsi prendre part à la création d’une maison d’oiseau, d’une cabane ou veilleuse et contribuera à un projet artistique collectif qui ponctuera l’espace urbain du Val d’Argent.

Chaque habitant, association, équipement peut concevoir sa représentation de lieu de vie, en prendre soin et irriguer la ville avec ces objets curieux, les accrochant sur une maison de quartier ou la bibliothèque, la maison pour tous ou son magasin, dans la cours d’école ou sur son propre balcon…

mots voyageurs #2

Pour ce projet, initié par Malte Martin, chaque jour du mois de septembre, deux mots seront affichés avec une présentation étymologique pour retracer leur voyage avant d’arriver dans la langue française.

Pour cette installation, qui célèbre ainsi le métissage de la langue commune, nous avons eu le plaisir de recevoir des créations de graphistes et de typographes du monde entier.