circuler il y a tout à voir
une banque d’histoires à Clichy/Montfermeil

«L’idée c’est une ‘signalétique sensible’ pour raconter le chantier d’une ville en train de se faire.

Toutes les villes en rénovation urbaine sont ponctuées de panneaux annonçant les chantiers, leurs destinations, leurs mandataires et autres données techniques dans un langage qui relève tantôt de l’annonce publicitaire, tantôt du langage administratif. Un chantier est vécu souvent comme une perte de repère, une disparition sans connaitre le futur, une démonstration de la toute puissance administrative…

Pourtant il y a l’autre imaginaire du chantier. Enfant j’étais tout curieux pour découvrir ce qui se passait derrière la palissade en cherchant les trous et brèches pour percer le secret, voir les camions tourner, s’imaginer en haut de la grue. Observer l’avancée des travaux, découvrir sur le chemin de l’école un étage en plus, sentir le goudron tout chaud devenir une rue ou un trottoir…

Le projet d’une signalétique sensible à Clichy et Montfermeil pourrait contribuer à activer cet imaginaire là, qui permet de voyager dans son quartier comme un explorateur, de faire le deuil de ce qui disparaît et de se projeter en haut de la grue pour voir sa ville grandir. L’idée serait de faire d’abord émerger des mots, des signes, des traces. Des regards intimes et des mots publics venant de Mathieu Simonet et de celles et de ceux qu’il croiserait dans son exploration langagière de la ville: les participants des conseils citoyens, des élèves des écoles, les habitants et usagers de ce territoire. Je ferais un travail d’interprétation graphique et typographique à partir de cette matière textuelle. Je pourrais réagir parfois avec mes mots et mes signes, restant un rythme, un ton et une mise en scène de ces éléments dans l’espace urbain à trouver en accord avec les imaginaires ressentis.
…»

Extraits note d’intention

fabrique de la ville, fabrique de cultures

Faire la ville autrement, en plaçant la création artistique et la vie culturelle au cœur de la fabrique urbaine, c’est le projet Fabrique de la ville, fabrique de cultures, un ouvrage collectif dirigé par Michel Duffour et Danielle Bellini, dans lequel des maires de la région parisienne témoignent, aux côtés d’artistes, d’acteurs de la culture et de l’urbain, des politiques culturelles menées dans des villes de la région parisienne.

C’est aux côtés de nombreuses personnalités inspirantes qui œuvrent à la fabrique de la ville et des cultures, que Malte Martin a contribué à cet ouvrage avec l’article “Pour un laboratoire des Communs et de la création urbaine”. Article disponible ici.

Fabrique de la ville, fabrique de cultures, éditions du Croquant, 2020.
Avec la participation de: Juliette Bompoint, Fazette Bordage, Patrick Bouchain, Patrick Braouezec, Laurence Dupouy-Veyrier, Daniel Jeanneteau, Pascal Le Brun-Cordier, Maud Le Floc’h, Patrice Leclerc, Fabrice Lextrait, Pierre Mansat, Malte Martin, Valentine Roy…

conception graphique: écouter pour voir
commande: ville-en-commun.net