takalefaire | Chaumont 2oo1

Pour le centenaire de la loi de 19o1, “takalefaire, association d’images, images d’associations” propose un tableau de l’imaginaire citoyen de Chaumont. Pour cette deuxième année de résidence, l’appel de Malte Martin, édité dans le journal local propose aux associations de la ville de venir lui confier leurs aspirations comme à un “graphiste public”: en une heure, il traduit leur cause en signe, propose une mise en image de sa perception de leur engagement. Une cinquantaine de pictogrammes sont créés de cette manière. Certains sont adoptés par les associations comme leur logotype et d’ailleurs le sont encore aujourd’hui. Parallèlement, Malte Martin anime des ateliers graphiques ouverts à tout un chacun, tout au long de l’année. Les habitants y formulent pour la première fois un engagement envisageable. Puis, ils le dessinent eux-mêmes : 2oo pictogrammes supplémentaires voient le jour. Malte les plante en forêt de signes sur la place de la mairie et dans les jardins périphériques des quartiers. Ainsi sort du sol “la galaxie des engagements associés” de la ville où se lisent les énergies émergentes, les engagements rêvés et leur force à faire bouger la cité de demain.

  • partenaires

    avec le soutien de la Ville de Chaumont

  • crédits

    conception et création: Malte Martin

Design week, Milan 2020

Interview de Malte Martin pour l’édition 2020 au Fuorisalone de la Design week de Milan.

Du 15 au 21 juin 2020, l'Institut français y programme «Design, à présent – Présence française au Fuorisalone Digital», une exploration dans le design français à travers différents enjeux provoqués et ou amplifiés par la crise sanitaire.